Vous êtes ici
Accueil > Actualité Geek > TikTok va ouvrir un centre de modération pour rassurer les États-Unis

TikTok va ouvrir un centre de modération pour rassurer les États-Unis

Le réseau social chinois entend bien redorer sur image outre-Atlantique. Pour rassurer les États-Unis, TikTok va ouvrir un centre de modération à des observateurs extérieurs. Il ouvrira à Los Angeles.

TikTok va ouvrir un centre de modération pour rassurer les États-Unis
Crédits TikTok

TikTok, qui compte près d’un milliard d’utilisateurs, souhaite rassurer les législateurs américains. Accusé d’espionnage et de censure pour le compte de Pékin, TikTok veut montrer patte blanche et ainsi prouver son indépendance vis-à-vis du gouvernement chinois. Dans un communiqué, la firme annonce ouvrir un centre de “Transparence” à Los Angeles. Ainsi, des experts extérieurs à l’entreprise vont pouvoir observer les mesures de modérations sur la plateforme. Pour ce faire, ils vont pouvoir découvrir comment les modérateurs appliquent certaines directives et examinent les cas qui leur sont soumis pour identifier de potentielles violations. Le système de signalement sera aussi observé par ces experts, qui pourront découvrir comment le contenu est autorisé sur la plateforme. Dans son communiqué, TikTok avoue, “notre système, notre politique et nos pratiques ne sont pas sans défaut, c’est pourquoi nous nous engageons à l’améliorer constamment”

Cette décision intervient quelques mois après que la législation américaine a lancé une enquête à l’encontre de TikTok. Récemment, un sénateur a d’ailleurs proposé de créer une loi visant à interdire l’application sur tous les appareils électroniques du gouvernement. Ils ont déclaré qu’elle pourrait être exploitée par les services de renseignement chinois et, selon le sénateur Josh Hawley, qu’elle représente “un risque majeur pour la sécurité du peuple américain”. L’application a en effet accès accès à la localisation approximative et précise de l’appareil, afficher les connexions réseau et Wi-Fi. Elle peut bien sûr prendre des photos et enregistrer des vidéos, accéder aux contacts et enregistrer des fichiers audio. Grâce à Exodus Privacy, une application Android qui propose de visualiser les permissions accordées et trackers des applications, on dénombre pas moins de 76 permissions et 13 pisteurs. 

Laisser un commentaire

Top