Vous êtes ici
Accueil > Jeux Vidéo > Stadia : de la fausse 4K ? Google répond à la polémique

Stadia : de la fausse 4K ? Google répond à la polémique

Stadia : de la fausse 4K ? Google répond à la polémique

Alors que l’on s’attendait à un lancement en grande pompe pour Stadia, Google doit finalement faire face à une vague de critiques. Accusé d’avoir laissé entendre que son service de cloud gaming proposerait une formule identique à celle de Netflix – alors que ce n’est pas le cas, puisqu’il faut ajouter le prix des jeux à celui de l’abonnement – la firme de Mountain View a également été critiquée pour l’input lag assez flagrant sur plusieurs titres du catalogue.

Aujourd’hui, c’est la 4K supposée être native qui est remise en cause par de nombreux observateurs, dont Digital Foundry réputé pour ses analyses pointues en matière de hardware. Nos confrères sont formels : Red Dead Redemption 2 s’affiche en réalité en 1440p avant d’être ensuite upscalé en 4K via le Chromecast Ultra. Pire, la version Xbox One X serait nettement plus belle. Les adeptes de Stadia pourront toujours arguer qu’il s’agit d’un portage de la version PC dont les nombreux soucis techniques sont connus, sauf que cette fausse 4K concerne d’autres titres.

Par exemple, Bungie a confirmé à The Verge que Destiny 2 ne tournait pas en 4K mais en 1080p. Bref, la promesse de Phil Harrison, c’est-à-dire proposer de la vraie 4K 60fps sur l’ensemble du line-up de Stadia, n’est clairement pas tenue, même avec une connexion solide. Face à l’ampleur grandissante de cette nouvelle polémique, Google s’est fendu d’un communiqué officiel dans lequel il souligne que les jeux sont bel et bien streamés en 4K 60fps (sans préciser le terme “native”, naturellement) à tous les niveaux de son infrastructure, et fait comprendre que le rendu graphique et la vitesse d’affichage dépendent avant tout des solutions trouvées par les développeurs. Ce serait de la faute des studios, donc. Ces derniers apprécieront.


Laisser un commentaire

Top