Vous êtes ici
Accueil > Manga > Manga Top manga de la rédaction de Manga-news – semaine 48

Manga Top manga de la rédaction de Manga-news – semaine 48

Difficile de ne pas récompenser Je suis Shingo au moins une fois d’un Coup de coeur, qui lui avait notamment échappé lors de la parution de son intense tome 2. L’oeuvre étant désormais finie et la dernière ligne droite étant tout à fait satisfaisante, il est tant pour ce manga culte du maître Kazuo Umezu d’être mis en avant !

Top de la semaine

Angolmois 1 :
“Nouveau titre de l’éditeur Meian narrant un pan méconnu de la première invasion mongole, Angolmois profite d’un premier tome immersif, portant habilement son contexte et ce de manière imprévisible, aux côtés de personnages qui le sont tout autant. Une très bonne entrée en matière pour un manga prometteur qui connait actuellement une seconde partie au Japon.”

Centaures 4 :
“Ce quatrième tome achève avec réussite le deuxième cycle de Centaures, Ryo Sumiyoshi apportant une vraie conclusion à tout un pan de l’histoire, et sachant très joliment mettre en valeur l’évolution de ses personnages ainsi que de très beaux sujets, notamment autour du vivre-ensemble et du pardon.”

Je ne suis pas un gay de fiction :
“Aussi prenant que dérangeant dans certains de ses développements, le roman tranche de vie de Naoto Asahara a pour mérite d’aborder de nombreuses thématiques sous un prisme singulier, aux côtés de personnages attachants mais rarement idéalisés… “Je ne suis pas un gay de fiction”, en plus de proposer une multitude de points de vue, pousse à la réflexion personnelle, et ce de manière intelligente.”

Re/Member 17 :
“Re/Member prend fin, et les auteurs referment la série en nous laissant sur un sentiment de satisfaction, car tout est bien bouclé. Au final, l’oeuvre sera toujours restée un divertissement efficace, qui a très bien su se renouveler au fil de ses trois grandes parties.”

Riku-dô 17 :
“Si Riku n’est clairement pas le centre d’intention de ce volume, celui-ci n’en reste pas moins excellent. Nerveux, jouissant d’une mise en scène percutante et portant superbement deux personnages clés, il est sans doute l’un des plus brillants tomes de la série, autant graphiquement que dans ce que nous raconte Toshimitsu Matsubara.”

Coup de coeur nouveauté


Je suis Shingo 6 :
“Tout en restant volontairement évasif parfois, surtout dans sa conclusion, Kazuo Umezu livre un dernier pavé intense, porté par une dernière ligne droite à l’ambiance sombre et désespérée très forte. L’auteur, à sa façon, et en comptant jusqu’au bout sur son travail visuel intense et noir, mène à bien son récit, en ayant distillé énormément de thèmes assez libres d’interprétation. Dans sa globalité, Je suis Shingo est un manga culte qui a très bien vieilli et captive sans mal. Et même si les tomes 3 à 6 n’ont sans doute jamais atteint le niveau de l’époustouflant volume 2, on referme l’oeuvre avec la satisfaction d’avoir assisté à une fresque riche et fascinante, encore plus pour son époque.”

Laisser un commentaire

Top