Vous êtes ici
Accueil > Actualité Geek > Groenland : des chercheurs observent un lac se vider en quelques heures

Groenland : des chercheurs observent un lac se vider en quelques heures

Ce phénomène d’écoulement de lacs supraglaciaires n’est pas rare mais il est devenu plus rapide et alarmant, concernant l’augmentation de la montée des eaux.

Un lac de glace se forme au Groenland.

Durant l’été, certaines zones des couches superficielles des glaciers peuvent fondre sous l’effet de la chaleur. Des lacs plus ou moins grands et profonds se forment avant de trouver une faille où s’écouler progressivement jusqu’à atteindre la calotte glacière, plus d’un kilomètre plus bas. L’eau liquide lubrifie alors le glacier et l’aide à « avancer » vers l’océan avant de former des icebergs. Ce phénomène est fréquent mais n’avait jamais été observé de bout en bout auparavant. En effet, en seulement cinq heures, plus des deux tiers d’un lac supraglaciaire se sont vidés en s’infiltrant à l’intérieur du glacier Store, au Groenland. Des glaciologues de l’université de Cambridge, au Royaume-Uni, s’y était rendu quelques jours auparavant. A l’aide d’un drone, capable de modéliser des images en 3D, ils ont pu filmer cet écoulement surprenant et mesurer son impact sur le glacier. Une autre caméra, positionnée à la surface du glacier, a filmé l’intégralité de la scène.

5 millions de litres d’eau se sont soudainement écoulés à travers les failles du glacier Store. Cette eau liquide a grandement accéléré l’avancée de ce dernier. Habituellement, Store parcourt pas plus d’un mètre et demi par jour en moyenne. Mais d’après les chercheurs (dans leur étude publiée dans Proceedings of the National Academy of Sciences), l’écoulement aurait augmenté sa vitesse de deux à cinq mètres par jour. De plus, la rapidité de l’écoulement a grandement influencé la pression exercée sur le glacier – jouant, elle aussi, sur sa vitesse de déplacement. Une fois en profondeur, l’eau l’a soulevé de 55 centimètres, réduisant son ancrage au sol. Impressionnant, ce phénomène caractéristique de la fonte des glaces est surtout alarmant. Plus rapide que la normale, il favorise la formation d’icebergs et donc la montée des eaux. Il constitue ainsi un marqueur des conséquences du réchauffement climatique, notamment sur les glaces du Groenland.

Laisser un commentaire

Top