Vous êtes ici
Accueil > Jeux Vidéo > Evolutis: nous avons joué au jeu inspiré de Blade Runner, Akira et Ghost in the Shell

Evolutis: nous avons joué au jeu inspiré de Blade Runner, Akira et Ghost in the Shell

Si vous n’avez jamais entendu parler d’Evolutis: c’est normal, et allumons votre lanterne. Développée par Poke Life Studios, une petite entité portugaise dont elle est le premier jeu, cette aventure cyberpunk nous a été offerte lors du Pax East 2020 à laquelle les développeurs ont pu participer grâce au soutien de leur tout nouvel éditeur: PM Studios . A partir d’une campagne de crowdfunding indiegogo, Evolutis nous invite à plonger au cœur de Neo Hong-Kong, une ville futuriste qui ne dort jamais et dans laquelle se mêlent les destins de trois personnes. Il s’agit donc d’une expérience narrative, mais qui offre également sa part d’action, ainsi qu’une direction artistique à tomber par terre, et dont les images devraient immédiatement plaire aux fans d’anime japonais, et en particulier aux fans des œuvres de Katsuhiro Otomo ( Akira) et Masamune Shirow (Ghost in the Shell). Nous avons pu essayer une première courte démo du jeu dans les allées du Boston Convention Center, voici nos impressions.

Evolutis

Dès notre arrivée à Neo Hong-Kong (Neo Tokyo a déjà été un peu trop utilisé selon les développeurs), on découvre trois personnages aux profils très différents. Il y a Damon Watts, un futur père à la recherche de ce qui est arrivé à sa femme enceinte, et qui serait décédé. Erik Warren est un junkie consommé par le désir de vengeance contre les assassins présumés de son cousin, tandis que Chelsea Williams est un combattant solitaire en combat libre dont l’objectif principal est de garder son père en vie, ce dernier étant déjà dans un corps mécanique. Meurtre, mystère et intrigue se croiseront donc dans les rues de cette ville aux multiples couleurs des nombreux néons qui illuminent les rues et les façades, tandis que les humains purs se côtoient avec l’augmenté.

EvolutisLors de notre démo, nous avons joué Damon (dont l’enquête semblait déjà assez avancée) lorsque ce dernier doit se procurer une arme avant d’aller rendre visite à une personne peu fréquente. Dès les premiers instants, on est frappé par la beauté graphique du titre. On a juste l’impression d’être directement plongé dans l’un des films Ghost in the Shell de Mamoru Oshii, la direction artistique est tellement similaire. Damon est assis sur un banc, au milieu de la rue, dégustant un bol de ramen, probablement acheté à la caravane située à côté. Nous nous levons et dès les premiers pas, nous réalisons l’incroyable qualité des animations produites par Poke Life Studios. C’est très simple, encore une fois, c’est comme regarder un anime digne des meilleures productions japonaises. Réalisé avec le moteur Unity, le jeu est tout simplement impressionnant, avec des effets de lumière particulièrement saisissants grâce aux nombreuses enseignes au néon qui traduisent la mauvaise gestion de cette société futuriste.

NEON CITY

Evolutis

Comme dans tout bon défilement latéral, vous vous déplacez vers la droite ou la gauche via le bâton, tandis que vous pouvez engager un dialogue avec certains PNJ qui affichent un logo approprié. En appuyant sur Y, nous entamons une discussion avec notre marchand d’armes qui se trouve être un homme déguisé en panda, et dont le souci semble être plus de distribuer ses tracts que de nous fournir notre modèle. Via un système de dialogue de votre choix, vous pouvez opter pour différentes options de dialogue, qu’elles soient violentes ou plus diplomatiques. Enfin, on apprend que notre homme a confié la pétoire à un clochard local, pour éviter les ennuis en cas de contrôle de police. Quelques mètres plus loin, nous rencontrons les sans-abri, et là recommence une conversation où chaque phrase nous gratifie d’animations faciales dignes d’un film d’animation. Contre quelques crédits lui permettant d’aller acheter de la nourriture, cet homme clairement endommagé par les nuits dans la rue (ce qui ne devrait pas être facile) nous raconte qu’il a vu le contenu du colis, et l’a jeté dans une poubelle après avoir eu peur . Nous devrons donc nous salir les mains pour pouvoir récupérer notre calibre, mais problème, beaucoup de déchets peuvent parsemer cette rue remplie de food-trucks.

Evolutis

Après avoir méticuleusement retourné plusieurs bennes à ordures (et trouvé des choses pas très molles à l’intérieur), nous avons enfin mis la main sur notre arme, et nous pouvons enfin aller à notre rencontre. Nous continuons donc notre aventure dans une autre voie (nous passons de l’un à l’autre par des passages perpendiculaires auxquels nous accédons en faisant haut ou bas avec le bâton) ou nous attend sagement garé le vélo de Damon. Là encore, l’influence d’Akira est partout, car les lignes de cette roue rappellent celles de la sublime moto de Shotaro Kaneda. Seulement ici, un individu suspect est pointu sur la roue avant. Encore une fois, plusieurs options s’offrent à nous via un menu contextuel. Nous pouvons crier, attraper le gars par surprise, ou plus simplement le pointer avec notre arme nouvellement acquise. Après avoir fait le choix de pointer l’étranger, ce dernier explique qu’il n’a fait que regarder, sans rien toucher. Encore une fois, le choix est laissé au joueur quant à ses actions. Pour notre part, nous avons laissé filer l’inconnu, avant de monter sur le monstre.

Là encore, l’influence d’Akira est partout, car les lignes de cette roue rappellent celles de la sublime moto de Shotaro Kaneda.

Evolutis

Pas de voyage rapide et rapide ici, mais une scène de conduite vue de face, où nous devrons changer la ligne de notre héros pour qu’il évite la circulation. Le moindre choc étant fatal à ces vitesses, il faudra effectuer un sans-faute pour pouvoir arriver à destination. Rassurez-vous, si ce mini-jeu n’est pas vraiment nouveau, il n’est pas très long non plus, les développeurs ayant choisi une séquence intense mais courte. Suite à ce voyage, on se retrouve dans un nouveau quartier de Neo Hong-Kong, plus sombre, et nettement moins fréquenté. Une fois de plus, la direction artistique nous plonge dans une nouvelle atmosphère, avec des murs suintants de terre, beaucoup de détritus au sol, et une population de drogués étendus sur le sol au milieu d’un voyage ou à la frontière d’une surdose. Problème, notre cible est dans un endroit gardé par un gorille. Là encore il faut faire un choix: trouver un autre moyen d’entrer, ou aller à la recherche, et abandonner notre pétoire.

EvolutisNous donnons notre arme et nous continuons donc notre chemin, en gardant à l’esprit la nécessité de trouver absolument une nouvelle arme. Heureusement pour nous, la sécurité du quartier laisse à désirer, et en retournant un cadavre, nous trouvons une hache d’incendie. Dans notre cas, le combat est terminé, un ennemi se profile à nous et nous oblige à une succession de QTE pour y arriver. Bien que nous n’ayons pas pu voir un combat direct lors de cette démo, nous savons qu’il sera possible de réaliser de vraies séquences, notamment avec le personnage de Chelsea Williams, tandis que des fusillades sont également au programme. Poke Life Studios promet que le jeu arrivera en 2020 sur PC et consoles, sans bien sûr donner une date de sortie précise, ce qui est compréhensible avec une structure de 5 personnes.

Notre niveau d’attente
Evolutis: nous avons joué au jeu inspiré de Blade Runner, Akira et Ghost in the Shell

Cela fait longtemps que nous n’avons pas été excités par un jeu comme celui-ci. Entre une direction artistique haut de gamme inspirée des plus grands chefs-d’œuvre de l’animation japonaise, une bande-son de synthwave super entraînante et des animations affichant un soin digne d’un projet triple A, Evolutis est rapidement devenu une place dans notre cœur. Que vous soyez fan d’anime japonais ou d’ambiance cyberpunk, nous ne pouvons que vous recommander de garder un œil sur ce jeu dont il faut vite parler, d’autant plus que sa sortie est prévue cette année sur PC et consoles.

Laisser un commentaire

Top