Vous êtes ici
Accueil > Actualité Geek > Donald Trump et Tim Cook ont visité l’usine américaine des Mac Pro

Donald Trump et Tim Cook ont visité l’usine américaine des Mac Pro

Le nouveau Mac Pro sortira de l’usine d’Apple basée à Austin, au Texas. La commercialisation de l’ordinateur « made in USA » débutera le mois prochain. Une occasion en or pour Donald Trump qui a visité le site cette semaine, en compagnie de Tim Cook.

Apple exploite cette usine depuis 2013, d’où sortait l’ancienne version du Mac Pro (le cylindre noir). Le site n’appartient pas au constructeur américain à proprement parler, elle est en fait opérée par un sous-traitant, Flex. À l’occasion du lancement en décembre de la nouvelle génération de l’ordinateur, Donald Trump a visité l’usine.

Conserver la production du Mac Pro aux États-Unis

Le président américain est donc allé un peu vite en besogne en annonçant sur Twitter qu’il avait inauguré une usine américaine d’Apple. Le site existe depuis quelques années et ce n’est pas Apple qui la gère directement. Malgré tout, c’était une opportunité en or pour Donald Trump de souligner son mantra : il veut pousser les entreprises américaines à produire aux États-Unis.

Dans le cas d’Apple, les choses sont assez compliquées, le constructeur ayant mis en place une chaîne de production mondiale pour ses produits. La majorité de l’assemblage a lieu en Chine, mais les composants viennent de partout, y compris des États-Unis (c’est le cas pour le verre Corning Glass qui protège l’écran de l’iPhone, par exemple).

Pour le Mac Pro, la rumeur veut qu’Apple ait voulu délocaliser la production en Chine, ce qui aurait eu pour conséquence de réduire, voire d’arrêter, l’activité dans l’usine d’Austin. Mais en imposant des taxes douanières sur les produits importés de Chine, Donald Trump a sans doute fait réfléchir Apple qui a demandé, et obtenu, des exemptions sur les composants du nouvel ordinateur. L’entreprise a ainsi pu conserver la production du Mac Pro aux États-Unis.

Ce qui est possible pour un appareil ne l’est pas forcément pour un autre. Avec un Mac Pro dont le prix débute à 5.999 $, Apple peut se permettre de prendre à son compte les coûts supplémentaires liés à une production américaine. Tim Cook, qui faisait partie de la visite présidentielle, a d’ailleurs expliqué que la délocalisation de l’assemblage de l’iPhone n’était pas à l’ordre du jour.

Laisser un commentaire

Top