Vous êtes ici
Accueil > Actualité Geek > Cinéma : Universal propose ses nouvelles sorties directement en VOD

Cinéma : Universal propose ses nouvelles sorties directement en VOD

Aux États-Unis, alors que les salles de cinéma ferment leurs portes, Universal va proposer de visionner ses dernières productions depuis son canapé. La firme permettra de télécharger Les Trolls 2 ou The Invisible Man pour 19,99 dollars, dès le 20 mars.

Cinéma : Universal propose ses nouvelles sorties directement en VOD
Crédits : Kilyan Sockalingum on Unsplash

L’épidémie aura contraint les cinéphiles à rester chez eux, mais cela n’arrêtera pas Universal qui va proposer ses nouvelles productions directement en vidéo à la demande. Si d’autres géants de l’industrie ont choisi de retarder la sortie de leurs productions, Universal propose une alternative. Dans un communiqué, l’entreprise explique que “plutôt que de retarder ces films ou de les sortir dans un paysage difficile, nous voulons offrir aux gens une option pour regarder ces titres à la maison, de manière accessible et abordable”. Plusieurs long-métrages sont concernés par cette mesure spéciale, comme le thriller avec Elisabeth Moss, The Invisible Man. Pour 19,99 dollars, les Américains vont pouvoir visionner le film pendant 48 heures. Un service de location inédit puisque jusqu’ici, il n’était possible de bénéficier d’un accès au long-métrage qu’une fois leur diffusion dans les salles obscures terminée. Emma, adaptation du roman de Jane Austen et Les Trolls 2 : Tournée Mondiale seront proposés au même prix et pour les mêmes conditions.

“Nous espérons que les gens continueront d’aller au cinéma, là où ils sont disponibles.”

Une mesure exceptionnelle qui ne traduit en rien le manque d’attachement de la firme pour les salles obscures. Le PDG d’Universal, Jeff Shell, explique dans un communiqué, “Nous espérons et croyons que les gens iront toujours dans les salles de cinéma, là où ils sont disponibles, mais nous comprenons que pour les gens dans différentes régions du monde, cela devient de moins en moins possible.” En France, le CNC envisage de bousculer la chronologie des médias pour éviter aux films dont la sortie devait se dérouler en cette période, de subir de plein fouet les conséquences de l’épidémie. Selon les Echos, il s’agirait de faire fi de la loi visant à interdire la mise à disposition de long-métrage quatre mois avant leur premier mercredi d’exploitation.

Laisser un commentaire

Top