Vous êtes ici
Accueil > Actualité Geek > Changer la couleur de ses yeux grâce au laser : une technique fiable ?

Changer la couleur de ses yeux grâce au laser : une technique fiable ?

Un chirurgien esthétique strasbourgeois a mis au point une technique de modification de la couleur des yeux à base de colorants. Expérimentée sur 400 patients seulement pour le moment, les risques éventuels mériteraient d’être mieux évalués selon la Société française des ophtalmologistes.

Des yeux marrons.
Crédits : Public Domain Pictures / Pixabay.

La couleur de vos yeux ne vous convient pas ? Vous voudriez que vos iris soient plutôt d’un bleu azur ou d’un marron profond. Si c’est le cas, une technique chirurgicale récemment présentée par un reportage de LCI devrait vous intriguer. Le média est en effet allé à la rencontre d’un chirurgien ophtalmologue strasbourgeois qui propose de modifier définitivement la couleur de vos yeux moyennant 45 minutes de votre temps (et 7 200 euros). La technique semble moins invasive et moins dangereuse que d’autres opérations chirurgicales oculaires comme la pose d’implants d’iris ou la dépigmentation. Mais est-elle vraiment sans risque ?

L’opération présentée par LCI, la kératopigmentation annulaire, consiste à former un tunnel dans la cornée, à l’aide d’un laser femtoseconde (à impulsions ultra-rapides), dans lequel est injecté un pigment coloré pour modifier la couleur de l’iris. Ce changement est censé être définitif mais la nouvelle couleur peut parfois s’atténuer au bout de quelques années. Et le chirurgien interrogé par LCI indique n’avoir eu aucune complication sur les 400 patients opérés hormis « quelques sécheresses oculaires et (cas) d’éblouissements temporaires qui finissent par disparaître ». Sur le site de sa société, il précise ne pratiquer l’intervention que sous certaines conditions de santé : avoir subi certaines opérations de chirurgie réfractive (de correction de la vision) par le passé peut par exemple être considéré comme une contre-indication. Comme l’explique LCI, la profession manque cependant de données et d’études d’impact à long terme sur ce type d’intervention. La Société française d’ophtalmologie interrogée par le média estime ainsi que les risques potentiels de cette technique sont mal évalués et pourraient être potentiellement graves.

Les lentilles colorés ont donc peut-être encore de l’avenir. D’autant que les chercheurs ne manquent pas de projet pour ce type de produits. Une start-up californienne a récemment dévoilé un prototype de lentilles connectées équipées d’écrans MicroLED. Un dispositif, destiné dans un premier temps aux malvoyants qui devrait être proposé au grand public par la suite.

Laisser un commentaire

Top